Florence Gérard

Fille unique, Florence a vécu une enfance bercée par le chant des cigales et l’imaginaire des livres offerts par son père. Ses romans favoris, Les Malheurs de Sophie, Les Quatre Filles du docteur March et Croc-Blanc, lui ont permis de grandir avec un sentiment de liberté, entourée de mondes aussi variés qu’enchanteurs.

À l’adolescence, elle a découvert le monde fantastique des vampires d’Anne Rice et est tombée amoureuse de la littérature dramatique anglaise de XIXe siècle : les sœurs Brontë, Jane Austen, Thomas Hardy… Cela explique en grande partie son engouement pour la bit-lit. C’est à son sens le mélange parfait entre la femme forte affrontant son destin et la découverte du monde surnaturel.

L’envie d’écrire est en elle depuis toujours, sans qu’elle ait jamais vraiment cru en ses capacités. Il lui aura fallu attendre trente ans pour sauter le pas… c’est désormais une passion ; lorsqu’elle écrit, rien n’est impossible. Ses mondes imaginaires remplacent pour quelques temps, ses petits tracas quotidiens…

Le premier opus de sa saga Sirènes, Le Mercaniori, est édité depuis le 11 avril 2017 dans la collection Something Dark.

En savoir plus sur Florence :

Ses romans

Résumé :

Je ne sais pas ce qu’il y a de plus étrange dans ma vie : que j’appartienne à une célèbre famille
de sirènes ou bien que je sois devenue une chanteuse mondialement connue en quelques années seulement.

Toutefois une série de meurtres de sirènes risque de briser une trêve relative datant de plus de trois cents ans…
et d’anéantir ma famille au passage ! Et si en plus je vous avoue que la trêve en question concerne nos mâles,
les sexy mais non moins dangereux tritons que nous fuyons depuis longtemps, que nous allons finir par perdre
notre côté sirène et nous figer en humaines… je vous laisse imaginer le tableau !

Bienvenue dans notre monde, notre famille… notre histoire !

Où la lire ?